Historique

Le Rallycross a été inventé par Robert Reid, qui était producteur du programme « World of Sport » d’ITV à l’époque. La première compétition a été organisée à Lydden Hill le 4 février 1967, et le Rallycross est rapidement devenu un incontournable du samedi après-midi au Royaume-Uni, où ITV et la BBC diffusaient les compétitions de Rallycross.

La popularité du Rallycross s’est rapidement étendue, et la première compétition sur le continent européen a eu lieu à Elst en Hollande en 1969, le Rallycross a ensuite fait ses débuts en Scandinavie deux ans plus tard avec une course à Hedemora en Suède.

Le Championnat du monde FIA de Rallycross présenté par Monster Energy (World RX) a été créé en 2014 par le promoteur IMG.

Système de course

Chaque Manche du Championnat du Monde FIA de Rallycross comprend des séances d’essais, quatre séries de qualifications, deux demi-finales et une finale.

Il y a quatre séries de qualification avec un maximum de cinq voitures prenant le départ de front dans chaque course sur quatre tours.

Série 1

Les positions de départ dans les courses seront déterminées par un tirage au sort qui sera effectué avant la course.

Série 2

Les voitures au départ de la course sont déterminées selon le classement de la série 1. Le système se répète jusqu’à la série 4.

Toutes les séries de qualification seront chronométrées et le pilote le plus rapide de chaque série obtiendra 50 points, le deuxième : 45 points, le troisième : 42 points, le quatrième : 40 points, le cinquième, 39 points, le sixième, 38 points, et ainsi de suite.

Après les séries de qualification, on établira un classement provisoire sur la base du total de points accumulés par chaque pilote dans les quatre séries.

Tours Joker

Une section alternative de la piste qui ajoute au moins deux secondes au temps au tour, et que chaque pilote doit emprunter une fois dans chaque course, demi-finale et finale. Les pilotes qui ne prennent pas le tour Joker se voient imposer une pénalité de 30 secondes dans les séries de qualification, sont classés derniers et perdent des points dans une demi-finale ou une finale.

Demi-finales

Pour les demi-finales, six pilotes prennent le départ, placés deux par deux sur la grille. Chaque demi-finale se déroule en six tours. Les 12 pilotes qui accumulent le plus de points dans le classement provisoire se qualifient pour les demi-finales. Le vainqueur, le deuxième et le troisième de chaque demi-finale se qualifient pour la finale.

Finale

Pour la finale, six pilotes prennent le départ, placés sur trois lignes, ils accomplissent six tours de circuit.
Le vainqueur de la demi-finale comptant le nombre de points le plus élevé de l’événement partira sur la partie « pôle » de la grille de départ, suivi par le vainqueur de l’autre demi-finale. La même procédure s’applique pour les deux pilotes arrivés deuxièmes dans les demi-finales, et ceux arrivés troisièmes.

Le gagnant de la finale sera le vainqueur de l’événement. Les places un à six dans le classement final seront attribuées en fonction des résultats de la finale. Le reste des pilotes seront classés selon le nombre de points marqués lors de l’événement.

Score

Les pilotes marquent des points de championnat à trois stades de l’événement.
Les 16 premiers pilotes après les quatre séries de qualification (classement provisoire) marquent des points : 16 points pour le pilote le mieux placé, 1 point pour celui occupant la 16ème place.
Les 12 meilleurs passent aux deux demi-finales à six voitures, là le premier obtient six points, et le sixième obtient un seul point. Les trois premiers de chaque demi-finale atteignent alors la finale.

Scores pour les finales :

  • 1er : 8 points
  • 2ème : 5 points
  • 3ème : 4 points
  • 4ème : 3 points
  • 5ème : 2 points
  • 6ème : 1 point

Le score maximum lors d’un événement est de 30 points (16+6+8). Tous les points gagnés dans les 12 manches comptent.
Le Championnat de l’équipe comprendra tous les points gagnés par les deux pilotes de l’équipe lors de tous les événements. Au moins un pilote de l’équipe doit prendre le départ dans chacun des 12 événements. La seconde voiture peut être conduite par des pilotes différents et engrangera des points pour l’équipe, peu importe la personne qui est au volant.

Classes

Le Championnat du monde FIA de Rallycross s’adresse aux pilotes de Supercar. Les championnats européens ont des titres distincts pour les pilotes dans les catégories Supercar et TouringCar.

Supercar

Voitures de sport très performantes transformées en voitures de course ultimes par l’ajout d’un moteur 600 ch. deux litres à turbocompresseurs et de quatre roues motrices. Accélération de 0 à 100km/h en 1,9 seconde.

Touring Car

Voitures avec traction arrière et moteur deux litres. Les voitures produites avec une traction avant peuvent être converties en traction arrière. Une interprétation du 21ème siècle des voitures traditionnelles de Rallycross.

RX2

Catégorie spéciale pour des voitures de course 310 ch. à moteur central et quatre roues motrices identiques produites par Olsbergs MSE. Catégorie de soutien invitée lors de certains événements World RX.

Palmarès

2017
Supercar WorldRX Johan KRISTOFFERSSON SUE
RX2 Cyril RAYMOND FRA
Touring Car Lars-Øivind ENERBERG NOR
S 1600 Kasparas NAVICKAS LT
2016
Supercar WorldRX Mattias EKSTROM SUE
Supercar EuroRX Kevin HANSEN SUE
Touring Car Magda ANDERSSON SUE
RX Lite Thomas BRYNTESSON NOR
2015
Supercar WorldRX Toomas HEIKKINEN FIN
Supercar EuroRX Jérôme GROSSET-JANIN FRA
S 1600 Janis BAUMANIS LVA
2014
Supercar WorldRX Toomas HEIKKINEN FIN
Touring Car Fredrik MAGNUSSEN NOR
S 1600 Janis BAUMANIS LVA
Touring Car Filip BAELUS BEL